Les fondements

Il n’est pas aisé de comprendre dans toute sa complexité le mode de travail à Lóczy, et donc dans les établissements qui s’en inspirent. Avant tout parce que ses fondements semblent très paradoxaux :

  • Comment concilier liberté de mouvement et sécurité physique de l’enfant ?
  • Comment concilier ajustement des soins, de l’accompagnement pédagogique aux spécificités de chaque enfant, et vie en groupe ?
  • Comment concilier une organisation cohérente et stable des journées et du travail des professionnels, et la souplesse des ajustements nécessaires dans une situation donnée ?

C’est à dire rester créatif dans un cadre stable et clair pour les enfants et les adultes.

Geneviève Appell et Myriam David donnent dès 1973 des pistes dans leur ouvrage "Lóczy ou le maternage insolite"

La vie des enfants et les rapports que les adultes ont avec eux sont conçus par l'équipe de Lóczy à partir de principes directeurs qui guident l'action de chacun.

Leur exposé préalable est nécessaire si l’on veut comprendre la raison d'être et la valeur du système de soins tout à fait original qui est mis en place. C'est à partir d'eux que tous les aspects de la vie quotidienne des enfants auxquels l'ensemble de l'équipe prête la plus grande attention, sont régulièrement réglés dans le détail.

Ces principes peuvent être formulés ainsi :

  • valeur de l'activité autonome,
  • valeur d'une relation affective privilégiée et importance de la forme particulière qu'il convient de lui donner dans un cadre institutionnel,
  • nécessité de favoriser chez l'enfant la prise de conscience de lui-même et de son environnement,
  • importance d'un bon état de santé physique qui sous-tend mais aussi, pour partie, résulte de la bonne application des principes précédents.

Ces quatre principes sont d'égale importance et c'est parce qu'ils sont simultanément respectés de façon constante que le système éducatif mis en place a de la valeur. Si l'un d'eux était négligé l'équilibre de l'expérience offerte à l'enfant serait rompu (…)

Mária Vincze dans sa recherche sur "l’atmosphère thérapeutique" à Lóczy les clarifie et les développe 30 ans plus tard.

… Nous entendons par ce terme une atmosphère susceptible d'apporter une sécurité à des enfants privés de leurs mères, blessés dans leur être, au moral, et souvent aussi sur le plan physique, de leur permettre une bonne socialisation et de favoriser le développement sain de leur personnalité.

Nous considérons que les caractéristiques les plus importantes d'une atmosphère thérapeutique sont :

  • des relations interpersonnelles, stables, continues et intimes entre l'enfant et un nombre restreint d'adultes bien connus, et une relation affective privilégiée avec une personne de référence
  • des soins de bonne qualité,
  • le respect de l’activité libre de l’enfant,
  • un monde stable et prévisible, avec un soutien à l'enfant pour lui permettre de trouver ses repères (dans l'espace, le temps, dans ses contacts humains, sa propre situation),
  • dans un cadre de liberté, des règles et des limites claires qui permettent l’intégration des normes sociales,
  • l'absence d'agressivité des personnes adultes,
  • le fait d’éprouver le sentiment d'être "bon",
  • le respect de la personne, de la personnalité de l'enfant…